Rassemblement place du Trocadéro à Paris pour Gaza et Jérusalem

 Par: Farah Benallou

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés ce mercredi 16 mai place Trocadéro à Paris afin de dénoncer les attaques israéliennes contre les palestiniens.
A 18h30, les manifestants éparpillés au milieu des touristes et des vendeurs à la sauvette du Trocadéro commencent à se regrouper. Les uns sortent des drapeaux palestiniens, les autres entourent des écharpes symbole de la lutte contre l’occupation israélienne autour de leurs cous. Les policiers postés autour de la place arrivent sur le parvis des droits de l’homme. L’appel au rassemblement a été lancé par l’union des associations palestiniennes et l’UFJP (L’union française juive pour la paix), suite à l’escalade de la violence dans les territoires occupés après le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem. Les militants du Parti communiste et du Nouveau Parti anticapitaliste sont en nombre. Très vite les slogans pro-palestiniens et antisionistes fusent. Les orateurs s’indignent de la réaction du gouvernement français et de la visite prochaine du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou en France pour la saison croisée « France-Israël ».
Françoise militante -France Insoumise- condamne :  » Reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël en mettant de côté les palestiniens est la plus grosse erreur des américains. Nous ne l’accepterons jamais ». Pas loin d’elle Ines étudiante à la Sorbonne scande un appel au boycott et déclare « Je n’appartiens à aucun parti. J’ai vu l’annonce du rassemblement sur un groupe Facebook, il fallait être là. C’est une lutte juste qu’il faut soutenir ». Karim un quadragénaire lui lance : Oui il faut être là mais nous devrions être des milliers pas quelques centaines ».
Depuis le 30 mars, 95 palestiniens ont été tués lors de la « marche du retour » qui rassemble des milliers de Gazaouis tout au long de la frontière avec Israël. Sur le parvis les photos des morts et des blessés des derniers jours sont affichés « Je suis contre les crimes de guerre commis par mon gouvernement », précise une manifestante d’origine israélienne.  » Nous avons l’obligation de défendre les droits des palestiniens ».
Le rassemblement prend fin une heure après. Les organisations présentes appellent à nouveau meeting le jour de la visite de Netanyahou le 5 juin.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s