Ghanem al Dossari, Oussama Fawzi et les autres

Par : Farah Benallou

hqdefault

Les opposants aux monarchies totalitaires du golfe prennent de plus en plus de place dans l’espace médiatique particulièrement sur les réseaux sociaux et essentiellement sur YouTube.

Le plus célèbre d’entre eux, le saoudien Ghanem al Dossari, devenu une star du web arabe avec son langage franc, il dénonce de façon humoristique les extravagances de la famille Saoud dans des vidéos satiriques. Il justifie l’utilisation d’un langage ordurier à l’encontre des Al Saoud par « la nécessité de descendre à leur niveau pour montrer ce qu’ils sont réellement ». Il ridiculise la famille royale prenant pour cible plus intensivement  la branche du roi Salman. Il crée le célèbre sobriquet qui désigne le prince héritier Mohamed Ben Salman le désignant par « Al doub al dasher » formule du langage populaire saoudien qui désigne une personne de forte corpulence un peu idiote qui agit sans réfléchir et qui pourrait être traduit par « L’ours insane ou désaxé ».

الدب-الداشر4

Dans le «Ghanem Show», le roi Salmane est «Salamanco». Quant au Royaume d’Arabie saoudite, il est appelé al-Mahlakah qui veut dire l’enfer , un jeu de mots avec al-Mamlakah qui signifie  » Le royaume « . Les vidéos YouTube d’al-Dossari ont été visionnées plus de 200 millions de fois sur sa chaîne, le Ghanem Show, et ont suscité de nombreux articles et blogs hostiles.

Ses prises de position lui ont valu plusieurs menaces de mort, la dernière date du début septembre. Ce jour là; Il poste sur Snapchat une vidéo alors qu’il est  dans un café à proximité du grand magasin Harrods à Londres. Il est tout de suite repéré par des saoudiens qui tentent de l’agresser.

Installé à Houston aux USA, Oussama Fawzi est un autre opposant aux régimes du golfe persique. Sa bête noire les Ben Zayed. Après avoir travaillé des années à Al Ain comme enseignant puis comme journaliste , il dénonce les traitements inhumains qu’infligent les Emirats Arabes Unis à tous les étrangers. Tout comme Ghanem al Dossari, il instaure une nouvelle sémantique  pour qualifier les dirigeants d’Abu Dhabi. Il reprend à son compte un surnom donné à Mohamed Ben Zayed par le prince saoudien Abdelaziz ben Fahd Ben Abdelaziz qui désigne le prince héritier émirati MBZ par le surnom moqueur de « Tag’ane » qui pourrait se traduire par « faible ou lâche sans parole, sans foi ni loi ».

hqdefault (1)
Oussama Fawzi

Le fils de l’ancien roi Fahd ben Abdelaziz al Saoud avait tweeté un poème moquant MBZ, quelques mois après ce tweet Abedlaziz ben Fahd disparaît dans des circonstances obscures.

Dans sa dénonciation de la politique d’Abu Dhabi et des autres monarchies du golfe, Oussama Fawzi est allé jusqu’à organiser une manifestation à Washington sur les pelouses de la maison blanche. Il assure dans ses vidéos avoir subit des pressions de l’administration américaine afin de le dissuader d’organiser cet événement.

Plusieurs autres médiactivistes, dénoncent fréquemment les dérives de ces monarchies et rejoignent souvent Al Dossari ou Fawzi dans leurs analyses. Abdelwahab Hafcuf depuis le Royaume Unis, Riyad Sidaoui depuis la Suisse.

L’exercice de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux reste difficile dans le monde arabe. Des milliers de militants subissent harcèlements, humiliations, menaces. Pire d’autres sont condamnés à plusieurs années de prison, à des coups de fouet ou même à mort.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s